jeudi, 3 décembre 2020|

0 visiteurs en ce moment

 

Les 2SPVL à la recherche de lait infantile

La croix rouge a proposé un nouveau défi à la section SPVL : les secondes devaient récolter 23kg de lait en poudre premier et deuxième âge pour une pouponnière située au Sénégal. Comme de nombreux autres sur le quotidien africain, ce pays rencontre des difficultés économiques et certains nourrissons sont orphelins ou abandonnés à la naissance. Le lait est indispensable à leur développement, mais il est aussi très cher donc les élèves ont décidé d’aider cet orphelinat. Le projet ne concernait d’abord qu’un groupe mais, avec l’aide de Mmes Grassin et Hevin, il s’est mis en place sur toute la classe. Chacun des trente élèves devait, de son côté, tenter de collecter des boîtes de lait auprès de sa pharmacie ou du supermarché le plus proche de l’endroit où il vit. Il y avait peu de temps pour le faire et les élèves ont dû mettre à profit leurs vacances d’hiver pour faire leurs démarches. Le bilan est mitigé. Cette collecte n’a pas été facile car ce n’est pas évident pour des jeunes de négocier et ils devaient en plus demander une marque précise ce qui a ajouté de la difficulté. De nombreux commerçants ont refusé de donner en expliquant qu’ils participaient déjà à la banque alimentaire ou à d’autres actions caritatives. Au final, ils n’ont récolté que 11kg soit à peu près la moitié de l’objectif fixé. Alors, pour pouvoir fournir toutes les boîtes prévues, la classe a demandé un emprunt au FSE du lycée qui a remis un chèque de 80€ au responsable de la Croix Rouge. Les élèves se sont engagés à mettre en place une nouvelle action pour rembourser leur dette.

C’est Fabien Rivière Da Silva le responsable départemental du pôle jeunesse de la Croix Rouge qui coordonnait ce projet. Il a répondu à nos questions.

  • Quelle organisation a été mise en place autour de ce projet ?

Nous avons une bénévole à la croix rouge française qui part pour trois mois en mission humanitaire au Sénégal dans cette pouponnière qui reçoit des enfants dont les parents ne peuvent subvenir financièrement à leurs besoins. Elle m’a fait part d’un problème sur le terrain de manque de lait et là, naturellement, très engagé avec le lycée Gauguin, j’ai pensé à vous tout de suite.

  • Comment vous-vous y prenez pour acheminer le lait et quelle est la garantie que les boîtes vont bien arriver à destination ?

Le lait va tout simplement être transporté dans une valise puisque la compagnie aérienne nous offre le transport pour 23 kilos. Y a-t-il des risques que les bénévoles soient pris en otage ? Le Sénégal reste encore une région relativement sure donc nous n’avons pas d’inquiétude pour notre bénévole sur le terrain.

  • Quel est l’avenir pour ce projet là, qu’est-ce que vous voyez de plus grand pour cette pouponnière ?

Malheureusement, à part leur apporter du lait, nous n’allons pas pouvoir leur apporter une aide supplémentaire. C’était une occasion de les aider un petit peu mais nous verrons par la suite quel lien nous garderons avec cette association.

  • Menez-vous d’autres actions que ce projet de pouponnière au Sénégal ?

Oui, tout au long de l’année comme à Noël où nous intervenons dans les hôpitaux auprès des enfants mais également dans les maisons de retraites. Nous intervenons également dans les lycées pour promouvoir le droit international humanitaire, la lutte contre les discriminations. Ça peut être également des actions de prévention comme Sam capitaine de soirée ou encore une action en faveur du développement durable comme Nettoyons la nature. Voilà des exemples d’actions qui sont réalisables au sein de la Croix Rouge.

  • Comment vous est venue l’idée de devenir bénévole ?

J’avais envie de me rendre utile et envie d’aider les autres. Quand je voyais des SDF à l’extérieur, je me posais la question « comment faire pour aider la société ? Comment faire pour lutter contre la précarité qui touche de plus en plus notre société ? » L’engagement associatif est une de ces réponses et, pour ma part, je trouve un réel plaisir à faire ce que je fais au sein de la Croix Rouge.

  • Et, sans indiscrétion, est-ce que vous avez un métier ?

Oui, j’ai mon entreprise depuis cinq ans, je suis concessionnaire d’une marque de traitement de l’eau qui est installée en France depuis plus de vingt ans.

Merci beaucoup d’avoir répondu à mes questions. Je vous trouve très courageux et volontaire face au problème de la pauvreté dans le monde et des souffrances au quotidien. Moi le premier, en tant que lycéen, je suis nourri, je suis logé et je trouve que c’est grand et fort pour une personne de se dire « Je vais sortir de mon nuage et m’intéresser au monde. ». Je trouve ça vraiment vraiment beau et je vous remercie d’avoir fait ce partenariat avec le lycée Paul Gauguin.

Merci au lycée d’être notre partenaire depuis plusieurs années maintenant.


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]