jeudi, 3 décembre 2020|

0 visiteurs en ce moment

 

Protocoles Infirmiers de Soin d’Urgence

Un infirmier diplômé d’état (IDE) ou un infirmier sapeur pompier (ISP) peuvent, dans l’exercice de leur profession, être confrontés à une situation inopinée de détresse médicale. Hors présence médicale, ils peuvent être amenés à effectuer des gestes spécifiques afin de préserver la vie et/ou la fonction. Pour se préparer à ce type de situation, un exercice grandeur nature a été organisé et nous, les élèves de seconde Métiers de la Sécurité, y avons joué les figurants.
L’exercice simulant une tuerie de masse s’est déroulé le 14 octobre dans l’ancien entrepôt Quelle situé à Saran. On a fait la connaissance des professionnels présents sur place. Il y avait la Brigade de Recherche et d’Intervention, les sapeurs pompiers ainsi que des aides-soignantes. On a commencé par reconnaître les lieux, puis des consignes ont été attribuées à chacun d’entre nous. On a eu tous un rôle de victime plus ou moins gravement blessée à tenir et on a été maquillé en conséquence. Puis, on a eu 10 minutes de délais pour se préparer. Pendant ce temps, une certaine sensation de malaise s’est faite ressentir. L’exercice a réellement commencé quand un prétendu terroriste est entré dans l’usine et a tiré sur les victimes. Ensuite, c’est la BRI qui a donné l’assaut et a progressé de manière patiente et réfléchie pour essayer de neutraliser le terroriste. Quand il a été neutralisé, ce sont les pompiers et les infirmiers sapeurs pompiers qui sont intervenus et ont pris en charge les victimes blessées gravement comme Kenaël qui souffrait aux deux jambes et à l’abdomen. Par contre, ils ont décidé de laisser sur place les personnes décédées pour risque de ceintures explosives.

Pour en savoir plus :

Il y a neuf situations cliniques pouvant faire l’objet de l’initiation d’un protocole infirmier de soins d’urgences (Pisu) par un infirmier sapeur-pompier (ISP) concourant aux secours et soins urgents :

  • Pisu n° 1 : arrêt cardiaque, mort subite (adulte) ;
  • Pisu n° 2 : arrêt cardiaque, mort subite (enfant) ;
  • Pisu n° 3 : hémorragie sévère ;
  • Pisu n° 4 : choc anaphylactique (adulte) ;
  • Pisu n° 5 : choc anaphylactique (enfant) ;
  • Pisu n° 6 : hypoglycémie ;
  • Pisu n° 7 : état de mal convulsif (adulte) ;
  • Pisu n° 8 : état de mal convulsif (enfant) ;
  • Pisu n° 9 : brûlures (adulte) ;
  • Pisu n° 10 : brûlures (enfant de moins de 15 ans) ;
  • Pisu n° 11 : asthme aigu grave de la personne asthmatique connue et traitée ;
  • Pisu n° 12 : intoxication aux fumées d’incendie ;
  • Pisu n° 13 : douleur aiguë (adulte) ;
  • Pisu n° 14 : douleur aiguë (enfant).

RESURCA réseau des urgences Champagne-Ardenne

Designed by Freepik