vendredi, 3 avril 2020|

0 visiteurs en ce moment

 

Un souffle de printemps au forum de la mode

Le vendredi 6 avril, a eu lieu à Déols le 6ème forum de la mode organisé par le lycée des Charmilles, l’association Égée et le syndicat Centre Habillement. Organisé tous les deux ans, il a pour objectif de valoriser les filières mode de l’académie d’Orléans-Tours. Cinq lycées de la région Centre Val de Loire étaient présents : Les Charmilles à Châteauroux, Jacques-Cœur à Bourges, François-Clouet à Tours, Saint Paul Bourdon Blanc d’Orléans et bien sûr, Paul Gauguin en pleine forme !

Cette année, le thème imposé était la naissance du monde, à Gauguin,notre sous thème, c’était les fleurs et la nature mais à Saint Paul Bourdon Blanc par exemple, ils ont travaillé autour des dieux de la mythologie gréco-romaine ça a donné des résultats étonnants, d’autres encore ont abordé le big bang. C’est la planche d’ambiance de Maëva qui a été récompensée par un trophée d’Argent, ça ne nous a pas étonné, on hésitait entre elle et Monirath, mais la robe de Maëva était l’une des plus compliquée avec des pétales cousus à la main. Maëva par contre ne s’y attendait pas : elle s’était assise par terre dans les coulisses, bien préparée à regarder sur l’écran qui allait être appelée et d’un coup, c’est elle qu’on appelle ! Elle se lève et elle était choquée, elle a crié "oh non" ! C’était trop drôle. Elle était tellement émue qu’elle en a pleuré et ne comprenait pas les questions que lui posait le présentateur. Elle tenait le trophée bien fermement mais on la voyait trembler. Du coup, ils n’ont même pas passé son diaporama.

On y a travaillé depuis le début de l’année, on avait tout bien fait, on avait préparé les patrons. A la veille des vacances de noël notre prof principale a donné la commande pour les tissus, mais quand on est rentrés en janvier, la commande n’avait pas été passée. Les premiers tissus sont arrivés seulement deux semaines avant les vacances de février et pour certains, ce n’était même pas les bons coloris. Ce qui fait qu’on a commencé les robes deux semaines avant le défilé, c’était très chaud. On a même dû sécher des cours pour finir. En plus, il y avait beaucoup de contraintes imposées alors que les autres on fait des trucs de ouf. Il fallait avoir un col, des manches, ne pas faire des robes trop courtes ou trop longues. Owen a oublié de préciser aux profs qu’il ne porterait pas de pantalon sous sa tunique donc au niveau longueur c’était limite, mais comme il a tout scotché au double face, il est resté décent. Il a vraiment tout donné et fait illusion avec sa perruque. Quand il l’a enlevée, une fille a crié mais c’est un mec !!

On a kiffé, les défilés étaient très bien, mais les discours trop longs. A un moment, le présentateur a tendu le micro à un chef d’établissement qui a raconté la vie du lycée. Le lauréat n’a même pas pu parler, le proviseur n’a même pas fait attention à lui : l’élève s’approchait pour parler et il a rendu le micro. C’était trop drôle !!

Quand on est dans les gradins, tout paraît magnifique, mais de l’autre côté du rideau, c’est le bordel ! Dans les vestiaires, tout le monde était excité et bougeait partout. On était agglutinés avec les profs dans une salle toute petite ; une vingtaine entassés dans une loge avec un seul miroir et des canapés qui prenaient de la place. Limite on n’avait plus aucune gène : on se changeait la porte ouverte. On marchait sur des vêtements, sur des chaussures. Il y avait des pinceaux à maquillage et des palettes partout. Il faut dire qu’on a utilisé beaucoup de scotch et d’épingles pour tenir nos robes. Owen s’est reconverti dans le make-up : il a maquillé tout le monde. "ça a été la journée la plus longue de ma vie !" Meri aussi a beaucoup maquillé les autres et à la fin elle n’était pas prête. Il y a eu un petit problème d’organisation : une personne était sensée régler les passages sur scène, mais elle avait disparue !! On ne savait pas quoi faire. Il y avait aussi deux profs perdues dont toutes les élèves s’étaient dispersées. Tout le monde poussait, l’horreur !

Mais défiler, c’était trop bien même si on avait les lumières en pleine figure et la musique à fond dans les oreilles. C’était intéressant d’expérimenter de nouvelles choses, tous ensemble en classe. C’était cool !!