mardi, 19 novembre 2019|

38 visiteurs en ce moment

 

Solidaires avec le Secours Populaire

Le 17 janvier 2019 la classe de seconde Vêtement Flou du lycée professionnel Paul Gauguin s’est rendue au Secours Populaire de La Source dans le but d’offrir des sacs à pain qu’ils ont eux mêmes confectionnés.

Les élèves de CAP vêtement Flou présentent leur travail à Mme Pignon.

Une fois arrivés sur les lieux, nous avons été accueillis par les bénévoles. Mme Pignon la responsable de l’antenne locale nous a présenté la structure, les élèves on pu voir le fonctionnement de l’association. Mme Mellet-Crémades est bénévole au Secours Populaire. L’année dernière elle travaillait au lycée Paul Gauguin dont elle connaît bien les sections. C’est elle qui a eu l’idée de ce projet avec la classe de Vêtement Flou. Elle nous a donc présenté les missions de l’association. « Nos missions sont d’aider les gens, de leur apporter notre soutien, de l’alimentation, des Vêtements, des objets et tout ce qui peut les aider au quotidien. Le public concerné, c’est tout le monde c’est-à-dire toute personne ayant besoin de soutien, besoin de don, ça peut être des personnes âgées qui n’ont pas assez de revenus, ça peut être des mamans célibataires, ça peut être des migrants. Il n’y a pas d’âge minimum ». Elle nous a parlé également des objectifs du projet avec les élèves « L’objectif de ce projet était que les élèves offrent à l’association des sacs à pain qui servent aussi un petit peu à tout et qui permettent de donner le pain, les viennoiseries à nos bénéficiaires. »

Quelques élèves de Vêtement Flou ont accepté de répondre à nos questions dont Pauline et Kabine.

- Combien de temps vous avez pris pour fabriquer les sacs ?
- Pauline : « 1 mois et demi »
- Quelles ont été les difficultés que vous avez rencontrées ?
- Pauline : « En fait, au départ on avait des anses trop grandes et il a fallu qu’on refasse toutes nos anses. »
- Est-ce que le projet vous a plu ? Si oui, qu’est-ce qui vous a plu ? Si non, pour quoi ?
- Pauline : « Oui ça nous a plu, et comme ça on peut aider les gens du Secours populaire pour qu’ils puissent amener leurs courses »
-  Êtes-vous fiers de vos sacs ?
- Pauline : « Oui, ça va, on assez fiers »
- Kabine, combien de sacs as-tu réalisés ?
- Kabine : « J’ai fait environ 2 heures de travail. A moi tout seul, j’ai réalisé un sac parce que nous n’avons pas le même niveau avec les autres. Ça m’a plu, ça m’a appris des choses et ça a amélioré mes techniques. Pour un départ ça n’a pas été facile. J’ai fait de mon mieux, au début je ne pensais pas que j’arriverais à faire un tel travail mais aujourd’hui, je vois que j’ai pu faire ça et je suis fier de moi »