mardi, 15 octobre 2019|

8 visiteurs en ce moment

 

Le 8 mai : j’y étais !!

Le 8 mai 2019, j’ai participé à la commémoration de la fin de la seconde guerre mondiale. Sur la commune de Saint Pryvé Saint Mesmin, la cérémonie officielle a commencé à 11h00. C’était la première fois que je participais à une commémoration, et je trouvais que c’était important que je puisse découvrir personnellement le fonctionnement d’une cérémonie.

Le matin, je suis arrivé avec 30 minutes d’avance dans la cour de la mairie de Saint Pryvé Saint Mesmin. Il n’y avait absolument personne, même pas un chat. A 10h30, il y avait du vent, et il ne faisait pas super chaud, du coup, je tremblais comme une feuille morte. je me demandais ce que je faisais en plein milieu de cette cour tout seul, je me suis même demandé si j’étais au bon endroit et si la cérémonie avait commencé sans moi. Je finis quand même par attendre et les premières personnes sont arrivées au fur et à mesure, que cela soit en voiture, à vélo ou à pied, avec ou sans parapluie. Nous nous serrons la main, nous nous disons bonjour, même si l’on ne se connait pas, c’est ce qui fait les valeurs d’une cérémonie.

Il y avait en tout, la réserve communale de sécurité civile de Saint Pryvé Saint Mesmin, les sapeurs pompiers volontaires de la commune, le maire et ses élus, le conseil municipale des jeunes , les musiciens, le policier municipal (qui est bien connu de tout le monde) et quelques civils dont je faisais partie.

La réserve communale était équipée de leurs grosse veste orange, le maire adjoint et ses élus étaient équipés d’un banderole bleue, blanche et rouge, le conseil municipal des jeunes était équipé d’une banderole verte et blanche et les musiciens étaient équipé d’une tenue unique et commune.

Tout était bien organisé. La cérémonie a commencé à 11h00 exactement et non pas une minute de plus tard ou plus tôt. Les pompiers étaient alignés les uns contre les autres. Les musiciens étaient en colonne. La réserve communale était regroupée tout comme le maire adjoint et ses élus ainsi que le conseil municipal des jeunes. Le policier municipal lui était déjà sur la route à arrêter les voitures. MDR 1er smiley qui sourit

Le lieutenant du corps des sapeurs pompiers de Saint Pryvé Saint Mesmin, après avoir regardé et validé l’emplacement de tout le monde, a donné l’ordre de se mettre au garde à vous. Alors, tous les pompiers se sont mis droits comme un I majuscule. Le lieutenant a annoncé :
- "le refrain de la marseillaise". Puis les musiciens guidés par le chef d’orchestre l’ont jouée. Lors d’une cérémonie, nous ne devons chanter la marseillaise que dans notre tête. Toujours dans le principe du silence, nous ne devons pas applaudir à la fin (a vraie dire, je n’ai jamais compris pourquoi ?)

Après la Marseillaise, nous avons tous rigolé un peu car le lieutenant s’est trompé dans l’une de ses phrases :
- "Pour rejoindre la mairie, nous allons prendre la route de Saint Mesmin. Après un long moment d’hésitation et de réflexion, il poursuit : Heu oui, le cimetière, oui c’est ça le cimetière, moi aussi je suis fatigué, ça arrive à tout le monde." En effet, le lieutenant a confondu le cimetière avec la mairie. On voit le sérieux. MDR, 2ème smiley qui sourit.

Vu que nous marchions sur la route, les voitures étaient carrément à l’arrêt. C’était drôle, j’avais envie de leurs dire :
- "Coucou c’est moi, alors on ne peut plus passer, quel dommage." MDR 3ème smiley qui sourit. J’étais tellement content, surtout avec les musiciens que je félicite pour leur représentation musicale durant le trajet de la mairie de Saint Pryvé Saint Mesmin jusqu’au cimetière de la commune. C’est vrai que je suis un peu déçu car je pensai que l’on allait passer dans le centre ville avec un circuit beaucoup plus long.

Arrivé au cimetière, les portes grandes ouvertes, les drapeaux rabattus, il y a encore une organisation, on ne doit pas se placer n’importe où. Chacun à son emplacement !

-  A gauche : Les sapeurs pompiers
-  Derrière : Les musiciens
-  A droite : La réserve communale de sécurité civile + les civiles
-  Devant : Le maire adjoint et ses élus, le conseil municipal des jeunes + les civiles
-  Et seul devant la grille : Le policier municipal.

Après un discours du maire adjoint, de la maire des jeunes de la ville et un petit retour sur l’histoire, nous refaisons la Marseillaise. A l’aide d’un micro, le conseil municipal des jeunes cite les noms des décédés lors de la guerre 39/45, suivis de « mort pour la France ». Une minute de silence est effectuée sur place, en leurs mémoires.

Lorsque je fais demi-tour à la grille du cimetière, je vois plusieurs tirelires où les personnes mettent de l’argent ! Grosse panique, aucune pièce sur moi. Je me vois mal rester au cimetière parce que je n’ai pas d’argent. Fort heureusement, ce n’est pas obligatoire, du coup je suis sorti saint et sauf. Nous allons ensuite aux halles de Saint Pryvé Saint Mesmin. Sur le trajet, je me précipite derrière les musiciens pour le plaisir de défiler avec eux et de les entendre jouer. Ce que j’adore chez les musiciens, c’est qu’ils ont tous une démarche particulière à respecter. Arrivés sur la place, encore une organisation, chacun son emplacement, les musiciens font le grand tour de la place pour qu’ils puissent se mettre en face de nous.

Tout d’abord, un petit mot de Jackie Barrier, le chef de centre de la caserne des sapeurs pompiers de Saint Pryvé Saint Mesmin, il souligne que c’est très exactement le 75ème anniversaire de la seconde guerre mondiale. Puis c’est monsieur le maire adjoint, qui remercie toutes les personnes d’être venues, félicite la réserve communale de sécurité civile d’être toujours aussi nombreuse depuis sa création il y a 1 an et demi environ. Il excuse l’absence de monsieur le maire, Thierry Cousin, partit quelques jours dans le Sud pour des raisons personnelles que je ne révélerai pas ici. Il remercie le conseil municipal des jeunes, 4ème smiley qui sourit. Le maire adjoint affirme que c’est important pour lui de venir car il fait partie de l’une des générations la plus proche de la guerre 39/45 comme toutes les personnes âgées venues ce 8 mai.

Au vue de la météo, le pot de fin de cérémonie a eu lieu dans le hall du gymnase de la commune. Après avoir dit au revoir, j’ai attendu le bus pendant 24 minutes très exactement car c’est le 8 mai est un jour de commémoration férié.

Fond vecteur créé par freepik - fr.freepik.com